HABET PRAETERITI DOLORIS SECURA RECORDATIO DELECTATIONEM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Napoléon et l'esclavage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The man who...



Nombre de messages : 2
Localisation : Devant un écran.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Napoléon et l'esclavage.   Mer 25 Jan à 3:10

Copié-collé.

Citation :
Napoléon et l'esclavage : une polémique inepte Thierry Lentz, spécialiste de Napoléon et auteur d'une Nouvelle histoire du premier Empire, réagit à la publication du pamphlet de Claude Ribbe.
Par Thierry Lentz
[22 décembre 2005]

Oui, Bonaparte a rétabli l'esclavage en 1802. Oui, il a rétabli la traite abolie par la Convention en 1794. Oui, il a interdit les mariages mixtes et l'accès du territoire métropolitain aux gens de couleur. Oui, il a dépêché aux Antilles plusieurs expéditions militaires dont certains chefs se sont livrés, notamment en Guadeloupe, à une brutale répression.


Ces faits ne sont ni contestés ni passés sous silence par les historiens. Reste à s'interroger, sans anachronisme ni mélange des genres, sur les motivations du gouvernement consulaire. L'histoire ne peut en effet se comprendre hors de son contexte.


Éliminons d'emblée l'idée d'un projet «génocidaire» contre les Noirs : on peut sans risque mettre au défi tous les Claude Ribbe de la place de trouver un texte, un témoignage ou une déclaration de Napoléon qui prouve le contraire. Quant à l'esclavage, il ne prévoyait pas de le rétablir, ainsi qu'il le déclara au Conseil d'État peu après son avènement. Alors pourquoi changea-t-il d'avis ?


Le facteur économique fut décisif. Le commerce colonial et ses activités induites fournissaient du travail à près d'un Français sur dix. Il était perturbé par la guerre maritime avec l'Angleterre et par le soulèvement des Noirs aux Antilles. Napoléon voulut reprendre en main ces bases commerciales essentielles, d'où les expéditions de Leclerc (Saint-Domingue) et Richepanse (Guadeloupe). Dans l'un et l'autre cas, Bonaparte ne donna aucun ordre de massacre systématique mais des consignes de fermeté. C'est indépendamment de cette reconquête des Antilles qu'il accepta le rétablissement de l'esclavage et de la traite. Il y fut encouragé par un «lobby» composé de hauts personnages comme Cambacérès, Barbé-Marbois ou Talleyrand, mais aussi par le gouvernement anglais qui fit savoir qu'il ne s'opposerait pas aux expéditions coloniales tant la «remise en ordre» était un intérêt commercial commun.


La loi du 20 mai 1802 ne décréta d'ailleurs pas un rétablissement général de l'esclavage mais son «maintien» là où il n'avait jamais été aboli (à l'ouest du cap de Bonne-Espérance) et dans les colonies rendues par l'Angleterre après la paix d'Amiens (comme la Martinique). Il ne fut jamais rétabli à Saint-Domingue, mais le fut en Guadeloupe par la seule volonté du général Richepanse, qui ne fut pas désavoué par Paris. Quant au rétablissement de la traite, il fut limité par la reprise de la guerre avec l'Angleterre. On estime que 20 000 individus furent concernés sous le Consulat et l'Empire (on est donc fort loin des centaines de milliers de morts évoqués dans un ouvrage récent). L'Empereur finit d'ailleurs par abolir la traite en 1815, qui ne fut rétablie que par la Restauration.


Pendant tout l'épisode, c'est bien l'Angleterre qui eut le monopole de la traite dans le monde et ne s'en priva pas, ce que les tabloïds britanniques ont, eux, passé sous silence dans leur récent déchaînement de francophobie au sujet du «French Hitler» qu'aurait été Napoléon. Il est vrai que cette nouvelle offensive avait été bien préparée par nos médias qui s'étaient jetés avec avidité et sans recul sur le prétendu brûlot intitulé Le Crime de Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FiL Razorback
Tite Live
avatar

Nombre de messages : 436
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2005

MessageSujet: Re: Napoléon et l'esclavage.   Mer 25 Jan à 4:22

C'est le titre que je cherchais ! J'en ai parlé ailleurs. Donc forcement l'article me pousse à acheter le livre ! Quand on dit le contraire, on veut savoir l'inverse ... scratch et vice-versa... drunken

FiL RaZoRbAcK

_________________
"Nous vivons sur la même planète Mieur Messier, mais pas dans le même monde" B. Cantat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/Lasecondeguerremondiale
Benjamin H. Vandervoort
PrOfeSsEuR
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Nivelles (Belgique)
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Napoléon et l'esclavage.   Mer 25 Jan à 20:38

Y aurait moyen d'avoir les sources merci Wink

Ben

_________________
nord-quart-nord-est, nord-quart-nord-est. Sainte-Mère-Eglise, est par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww2.hostgratos.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Napoléon et l'esclavage.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Napoléon et l'esclavage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon - espoir des Polonais
» Le Havre - Rue Cochet abbé sanvic chapeau de napoléon 1872 1875 1812 1836 1845 1866 archéologue conservateur musée des antiquités rouen
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Napoléon Total War
» Les conquêtes de Napoléon 1er

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Historia :: La Période Contemporaine (1789 à 1913) :: empires français et instabilité des Républiques durant le XIX°s-
Sauter vers: